Et pendant ce temps…

Et pendant ce temps…
Le Pinocchio tombe de sommeil devant la bleu qui l’entoure. Les yeux dans le vague, son regard s’arrête soudain sur un glaive d’une impressionnante hauteur. Ses grand yeux ronds tournés vers le ciel, il voit briller l’Archange.
« À me toiser insolemment, nombreux ont été foudroyés. Mais toi, la candeur de ta couleur se mêle aux eaux que je veille ; c’est pourquoi je te laisse dormir sur mes rivages. »
Et ainsi naît l’amour au Mont.

Le Ménestrel Nomade - L'amour au Mont

Photo en haute définition
L’album du Ménestrel Nomade
Le Ménestrel Nomade sur Facebook
Le Ménestrel Nomade sur Instagram

Et pendant ce temps…

Et pendant ce temps…
Le Pinocchio voit rouge de toute cette eau d’en-haut !
« Moi qui suis bleu et blanc comme le ciel et ses nuages, finirai-je aussi par me changer en gris ? »
« N’aie crainte ! » lui répond le Ménestrel. « Le bleu des cieux ne ternit qu’à la nuit pour sombrer dans le noir ; mais chaque matin les roses s’empressent de le raviver. Cesse donc de te morfondre et emmène-nous loin, vers le jaune ! »

Le Ménestrel Nomade - Le Pinocchio voit rouge

Photo en haute définition
L’album du Ménestrel Nomade
Le Ménestrel Nomade sur Facebook
Le Ménestrel Nomade sur Instagram