Et pendant ce temps…

Et pendant ce temps…
Le Pinocchio voit rouge de toute cette eau d’en-haut !
« Moi qui suis bleu et blanc comme le ciel et ses nuages, finirai-je aussi par me changer en gris ? »
« N’aie crainte ! » lui répond le Ménestrel. « Le bleu des cieux ne ternit qu’à la nuit pour sombrer dans le noir ; mais chaque matin les roses s’empressent de le raviver. Cesse donc de te morfondre et emmène-nous loin, vers le jaune ! »

Le Ménestrel Nomade - Le Pinocchio voit rouge

Photo en haute définition
L’album du Ménestrel Nomade
Le Ménestrel Nomade sur Facebook
Le Ménestrel Nomade sur Instagram

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s