La jambe brisée

Mal vissée, elle s’est brisée !
Découpée par l’asphalte, en mille copeaux…
Au sol, apeuré de l’avoir déchirée,
Il saigne, il saigne le Pinocchio.
« Tomber n’est pas rester ! » lui crie le Ménestrel.
« À ton chevet je reste fidèle ; je le sais,
Du bois coupé renaît le vent déchaîné ! »

Le Ménestrel Nomade - La jambe brisée - L'attelle
Le Ménestrel Nomade - La jambe brisée - Le saignement

Photo n°2 en haute définition
Photo n°1 en haute définition
L’album du Ménestrel Nomade
Le Ménestrel Nomade sur Facebook
Le Ménestrel Nomade sur Instagram

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s